Les fêtes du calendrier Wicca

Le mouvement Wicca et son calendrier

Puisant ses sources dans l’ancienne religion païenne, le Wicca est un mouvement religieux qui se base sur de nombreuses croyances. Parmi elles, on retrouve le chamanisme, le druidisme, les mythologies celtes, gréco-romaines, slaves ou nordiques. Orienté sur la célébration de la nature et l’entraide, le mouvement Wicca demeure très attentif au calendrier des saisons et de ses huit sabbats.

Les huit sabbats

Samhain (31 octobre) : premier sabbat, Samhain correspond à Halloween, et est parfois appelé Samain, All Hallow’s Eve, ou encore Samara. Chez les Wiccas, c’est le nouvel an qui clôt un cycle. Époque propice à la réflexion, elle permet de célébrer l’endormissement du Dieu, qui se réveillera à Yule. Ainsi, les adeptes disent au revoir au Dieu et peuvent réfléchir à la puissance qui échappe à la vie : la mort.

Yule (21 décembre) : également nommé Noël, solstice d’hiver ou Midwinter selon les cultures, Yule correspond chez les wiccas au moment de la naissance du Dieu, accouchée par la Déesse Terre. La terre commence à se réveiller et les adeptes célèbrent le retour de la lumière après la nuit la plus longue de l’année. C’est un grand moment de partage et de joie.

Imbolc (2 février) : Appelée Lupercalia ou Feast of Pan, cette fête correspond également à ce que l’on connaît sous le nom de la Chandeleur. Il s’agira de consacrer le rétablissement de la Déesse après qu’elle ait donné naissance au Dieu. Car désormais, le Déesse redevient vierge, et la création, le renouveau et la croissance sont célébrés avec émerveillement.

Ostara (20 mars) : tout comme les fêtes précédentes, son appellation dépend des croyances. On la connaît ainsi sous le nom d’équinoxe de printemps, Eostara ou Lady Day. C’est un sabbat où la nuit et le jour sont de même durée, et la renaissance du Dieu et le retour de son pouvoir sont célébrés. C’est un sabbat de feu, et c’est l’un des moments les plus adéquats pour glorifier le retour de la déesse ensommeillée, et la fertilité qu’elle prodigue à la terre.

Beltane (1er mai) : aussi appelé Roodmass, May Eve ou encore May-Day, c’est le sabbat qui célèbre la vie sous toutes ses formes. L’amour y a aussi une grande place, puisque symboliquement, c’est le moment où la Déesse Terre s’unit au Dieu Soleil. Les wiccas y accordent beaucoup d’importance car ce sabbat permet de renforcer la fertilité et de célébrer la vie et l’amour, notions fondamentales dans le mouvement.

Litha (24 juin) : portant également le nom de Midsummer, Gathering Day ou solstice d’été, c’est le sabbat qui équivaut à la Saint-Jean. Excellente saison de magie, cette période est désormais celle où la nature est à son apogée, malgré les jours qui commenceront à raccourcir. Lors de ce sabbat étaient jadis allumés des feux de joie afin de favoriser la fertilité, l’amour, la santé et la purification.

Lughnasadh (2 août) : également nommé Lammas ou August Eve, ce sabbat est la période où l’obscurité emporte sa première victoire sur la Lumière puisque les jours raccourcissent depuis Litha. C’est aussi le moment des premières récoltes, et joie et tristesse se mêlent face à la prise de conscience de la mort. En effet, le Dieu se meurt symboliquement à mesure que l’Obscurité prend place.

Mabon (21 septembre) : aussi connu sous le nom Feast of Avalon, Winter Finding ou équinoxe d’automne. La nature se prépare lentement au repos, c’est le temps des dernières moissons et surtout de la cueille des fruits, qui symbolisent la puissance de la nature. C’est une période teintée de mélancolie, où le Dieu est mourant et la Déesse s’affaiblit en même temps que la nature.

Ainsi, le mouvement Wicca est très puissant et s’en réfère surtout au cycle des saisons. Mais lors de leurs rituels, il arrive qu’un jeu de cartes Wicca soit utilisé. Cela renforce les effets du rituel, en plus de permettre une réponse sur le présent ou l’avenir. Cet oracle Wicca est également utilisé dans la voyance. Lié directement au pouvoir de la nature et aux sabbats, cet oracle s’avère très puissant et plein de sens. Véritable chemin de connaissance du soi et d’initiation aux symboles forts du mouvement Wicca, il permet, lors d’une séance de voyance, de mieux appréhender son Moi, voire, de le découvrir pleinement.

Anouchka S.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.