La voyance intuitive

La voyance s’est vue être accompagnée au fil des siècles de nombreux supports. De la boule de cristal au jeu de tarot, les consultants n’ont cessé de trouver leur méthode propre afin de pratiquer au mieux leur art divinatoire. Et puis est apparue la voyance intuitive. Mais en quoi se distingue-t-elle ? Est-elle semblable à l’intuition ?

Définition

Auparavant, les voyants avaient pour habitude d’utiliser de nombreux supports pour leur art divinatoire. Cartes, boules de cristal, pendules ou autres cristaux étaient souvent mis à l’honneur par les diseuses de bonne aventure. Mais très vite, ces supports ont été délaissés au profit de la voyance intuitive.

La voyance intuitive se définit par l’abandon des supports qui étaient antérieurement utilisés lors de la pratique de la voyance. Autrement dit, le voyant ne se base que sur ses cinq sens ainsi que sur le fil qui le relie directement à un esprit qui lui transmet des messages.
Le voyant intuitif a donc un rôle de messager beaucoup plus marqué que ses prédécesseurs, bien qu’il conserve son important rôle de guide envers les personnes qui viennent le consulter.

S’il n’y a pas de date précise d’apparition de la voyance intuitive, il semblerait qu’elle soit apparue peu après les premières prédictions de Nostradamus.

La voyance intuitive en quelques mots

La pratique de la voyance laisse encore de nombreuses questions dans son sillage. Et s’il est impossible de la réduire à la perception et la communication de l’avenir, il est toutefois envisageable de la définir comme intuitive.
Le voyant intuitif est en effet un interprète, un messager pour la personne qui vient le voir. Il la guide grâce aux messages que lui transmet l’esprit, pouvant parfois être perçu comme un sixième sens, selon les personnes qui en témoignent.

La voyance intuitive est donc majoritairement pratiquée aujourd’hui, bien que quelques voyants s’appuient toujours sur des supports. Et si beaucoup associent la voyance avec l’intuition, il existe pourtant une distinction précise entre ces deux notions. Car malgré son nom, la voyance intuitive ne repose pas uniquement sur l’intuition…

Distinction entre voyance et intuition

L’intuition se caractérise par la sensation immédiate et raisonnée qu’un élément est réel. L’intuition ne peut cependant pas être vérifiée au moment où elle survient, et ne se base ni sur l’expérience, ni sur ce qui existe déjà. On peut par exemple avoir l’intuition d’un danger. C’est une sensation difficile à décrire, bien que tout le monde l’ait déjà ressentie au moins une fois.

La voyance intuitive, quant à elle, repose principalement sur le fait de voir. En effet, le voyant voit des choses qui nous restent imperceptibles grâce à son sixième sens. Les images sont nettes, les scènes, fluides, et il n’y a aucune place pour l’à peu près. Il s’agit donc d’une prédiction pure.
De plus, la voyance intuitive ne limite pas le professionnel à une temporalité spécifique. Si l’intuition tend vers un futur immédiat, le voyant a la possibilité de voyager plus librement entre le passé et/ ou le futur. Il peut également percevoir des éléments du présent, sans que la personne n’en ait rien révélé sur le sien.

Il existe donc deux différences majeures et importantes entre l’intuition, et la voyance intuitive. Celles-ci permettent de distinguer clairement les nuances qui existent entre elles, et de ne plus se baser sur la croyance populaire que la voyance ne se résume qu’à une intuition.

Ainsi, la voyance intuitive a su créer sa place au fil des siècles. Des premières prédictions de Nostradamus à aujourd’hui, le voyant demeure un professionnel recherché par autrui afin d’en découvrir toujours plus sur lui-même ou sa vie. Et là où l’intuition vous prévient parfois avec justesse, la voyance intuitive demeure une pratique recherchée, précise et clairement établie dans les arts divinatoires.

Anouchka S.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.