Mademoiselle Lenormand, portrait d’une voyante pendant la Révolution

Naissance et jeunesse

Marie-Anne Lenormand naît en 1772 à Alençon. Elle est élevée dans une abbaye royale de la région, par des dames bénédictines, dont elle reçoit une éducation complète. Vive d’esprit dès son plus jeune âge, elle se passionne pour la musique, les lettres, les langues ou encore la peinture. Mais ce qui prédomine alors qu’elle est encore petite, c’est son intérêt toujours grandissant pour la divination.

Ses premières prédictions, elle les réalise aux alentours de ses sept ans. Elle lit parfois l’avenir de certaines filles qui se trouvent aussi au couvent, mais sa première grande prédiction arrive un peu plus tard. En effet, lorsque l’abbesse de son couvent est destituée, elle prédit qu’une nouvelle abbesse venue de Livardie prendra sa place. Et c’est plus d’un an après cette prédiction que cette dernière s’avèrera vraie, lorsque le Roi lui-même nommera la nouvelle abbesse.

Après le couvent dont elle est chassée à cause de ses activités divinatoires, Marie-Anne se dirige vers la couture. Cela se produit dans les années 1785, mais malgré sa profession, Marie-Anne ne peut s’empêcher de tirer les cartes de ses collègues ou de ses proches. Et alors qu’elle s’attire une douce renommée, elle décide d’emménager à Paris, vers 1787, où sa réputation la précède de peu. La ville est alors à l’aube de la Révolution, et c’est ici que tout change pour elle.

Une voyante à la volonté indépendante

C’est alors que Marie-Anne devient pleinement Mademoiselle Lenormand. De la jeune femme qui tire les cartes pour se divertir, elle devient l’une des voyantes les plus sollicitées de la capitale. Néanmoins tout en discrétion, elle trouve un emploi de blanchisseuse, période durant laquelle elle fait la rencontre d’une dame qui lui apprend les rudiments de la voyance.

Quelques années, après, elle ouvre elle-même une petite échoppe, dans laquelle elle prodiguera aux demandeurs la lecture de l’avenir et le tirage de cartes. Selon certains murmures de l’époque, l’endroit accueille quelques grandes figures de la Révolution, comme Robespierre ou Marat.

Mais sa carrière n’est pas de tout repos, puisqu’elle se fait arrêter en 1794 pour avoir prédit la mort de Louis XVI. Et c’est à son retour de prison qu’elle connaît l’âge d’or de sa carrière de voyante, puisqu’elle parvient à s’attirer les bonnes grâces de l’impératrice Joséphine, ce qui contribue à la rendre d’autant plus populaire.

Cette ascension continue quelques années encore, jusqu’à ce que Napoléon lui-même vienne la consulter. Mais suite à quelques prédictions hardies, l’empereur la fera arrêter deux fois : la première en 1803, la seconde en 1809.

Influence et prédictions

« La sibylle du Faubourg Saint-Germain » connaît donc de grands succès dans sa carrière, malgré la délicatesse de certaines de ses prédictions qui ne sont pas toujours bien reçues.

Toutefois, outre son talent de prophétesse, elle a également des talents d’écrivaine, et publie, dès 1814 quelques ouvrages, dont un relatant les mémoires de sa grande amie impératrice.

Depuis, son nom perdure, et après sa mort sont publiés de nombreux jeux de cartes à sa nomination, comme « Le grand Lenormand », « Jeu de Mademoiselle Lenormand » ou encore « Le Petit Lenormand ». Ces jeux de cartes sont souvent illustrés et ont été populaires pendant des décennies après sa mort.

Enfin, Mademoiselle Lenormand avait notamment prédit le retour des Bourbons, ayant bien eu  lieu avant sa propre ascension professionnelle. Une autre de ses grandes prédictions a été de prédire qu’elle mourrait à plus de cent ans. Malheureusement, elle se trompe de trois décennies.

Mademoiselle Lenormand est donc une figure emblématique de la voyance française. Prophétesse, écrivaine, nécromancienne et cartomancienne, elle avait de multiples talents. Et bien que son don ne tarisse jamais, ce sont  quelques autres arrestations qui auront raison de son retour à la vie privée, où elle ne plaça ses talents qu’au service de ses amis, vers 1830.

Elle reste néanmoins aujourd’hui l’une des plus grandes voyantes de son époque, et a su marquer, à travers les siècles, le monde de la voyance de par son parcours et ses talents.

Anouchka S.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.