L’astrologie et l’astronomie…

L’astrologie et l’astronomie seraient-elles plus liées qu’on ne le pense ?

Il y a longtemps, l’astrologie et l’astronomie n’étaient qu’une seule et même discipline ; qu’un seul art. Celui de savoir lire et observer le Ciel. Des siècles plus tard, elles ont été portées au centre d’un combat qui les dépasse… et qui n’a peut-être même pas lieu d’exister.

Définitions

Avant de se lancer dans ce sujet délicat, il semble pertinent de rappeler les définitions de chacun des termes afin de se figurer leur nuance irréfutable. L’astronomie est donc une science reconnue, par laquelle sont étudiés et observés les astres et corps célestes qui peuplent notre galaxie. Planètes, étoiles, leur évolution, leurs antécédents, et leurs positions exactes dans l’espace sont observés avec précision afin de mieux comprendre l’espace.

Contrairement à sa grande sœur, l’astrologie est quant à elle une pseudoscience. Elle repose sur les prédictions qui découlent de l’observation des constellations et du zodiaque. Autrement dit, cet art divinatoire qui dépend de règles changeantes selon les pays et les cultures, cherche à comprendre comment les astres et leurs positions peuvent influencer les comportements  des Hommes et certains événements terrestres.

Ainsi, l’on entrevoit déjà une nette différence entre les deux sciences qui se distinguent de par leur nature et leurs objectifs divergents. Toutefois… n’existe-t-il pas également un infime lien qui les unisse ?

Des différences que l’on connaît…

Si leur différence scientifique est indubitable, il en découle également une notion inévitablement intrinsèque : toutes deux n’étudient pas la même chose. Si l’astronomie se consacre à l’étude du ciel et de ce qui le peuple et nous est parfois visible, la nuit ou la journée, l’astrologie utilise ces astres qu’elle mêle à ses croyances.

Ainsi, le fossé entre ses deux notions se creuse un peu plus. Outre les joutes concernant science et pseudoscience, c’est ici que se confrontent la science et les croyances. Et par définition, les croyances ne sont pas vérifiables. C’est donc cette différence qui, fondamentalement, les distingue l’une de l’autre.

Mais alors, si le fossé est présent, peut-il tout de même y avoir des liens entre elles ?

… Et des liens souvent oubliés

Pour pouvoir toucher du bout du doigt les quelques liens qui les unissent, il faut remonter il y a quelques milliers d’années, à l’époque où astronomie et astrologie ne faisaient qu’une. C’était le cas en Mésopotamie, où les premières traces de la pratique de l’astronomie ont été retrouvées sur des plaques d’argile. Et de ces plaques d’argiles où prenaient place des dessins de constellations, sont nés les premiers calendriers et les premiers oracles. Astronomie et astrologie étaient alors une seule et même science.

Mais les temps –et le ciel- ne sont plus les mêmes  qu’auparavant, et aujourd’hui, l’astrologie prend souvent une connotation ridicule voire insignifiante pour les plus pragmatiques. Mais devrait-on alors rappeler que les deux disciplines prennent leur base sur les mêmes cartes du Ciel ? Qu’elles observent les mêmes astres stellaires et planétaires ?

L’on peut donc en conclure que même si les objectifs de l’astronomie et de l’astrologie sont fondamentalement différents, il demeure aujourd’hui quelques similitudes entre elles, au nom de leur passé commun.

Ainsi, si l’astrologie et l’astronomie semblent bien mener une discrète bataille, leur utilisation et leur observation du Ciel demeurent globalement très similaires. Si leurs objectifs et donc leur destination sont différents, leurs moyens d’y parvenir restent les mêmes. La passion du Ciel les relie, alors même que tout semble vouloir les distinguer toujours plus. Si le fossé qui existe entre elles est donc réel, il ne faut toutefois pas nier les ponts fiers et solides qui se dressent au-dessus pour les relier toujours.

Anouchka S.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.