L’attrait pour les apparitions spectrales est indémodable

Les histoires d’apparitions fascinent et inquiètent depuis des milliers d’années : ce n’est pas un phénomène actuel ! Les maisons aux bruits étranges, les fantômes qui hantent les lieux, les poltergeist qui possèdent les corps et les esprits sont aujourd’hui fortement relayés par le septième art, ce qui assure seulement à l’Etrange une place de choix, ces dernières années :

En 2001, le film de Alejandro Amenabar Les Autres traite du thème de la maison hantée : l’atmosphère très hitchcockienne du film tient à la beauté de son héroïne, Nicole Kidman, et son ambiance oppressante, aux personnages très tourmentés. Ce n’est pas ici le lieu qui effraie mais l’obscurité qui lui est attaché, et les rumeurs étranges teintées des phobies de chacun.

En 1980, c’était Shining de Stanley Kubrick qui revisitait le thème des apparitions et de la folie. Les jumelles assassinées font parties des célèbres rencontres spectrales que Jack Nicholson fait tout au long du film. Symbolisant toute sa folie et son égarement, l’hôtel qu’il doit garder, perdu au milieu de nulle part, devient le théâtre et le témoin de sa folie furieuse.

En 1988, le film Beetlejuice de Tim Burton se place du côté des fantômes et propose une version plus humoristique de cet état. On accompagne la « vie » d’un couple fraichement mort, devant se soumettre au « manuel pour nouveaux décédés » constitué de nombreuses règles à respecter.

En 1995, Casper de Brad Silberling rendait les tribulations d’un petit fantôme drôles et très attachantes.

Quelle que soit la vision que l’on a des esprits et de leurs caractères méchants ou non, la fascination demeure et attire toujours beaucoup de monde dans les salles obscures. Mais la fiction, si elle est avérée au cinéma, ne l’est pas dans le monde réel.

En marge du septième art, de nombreux témoignages tangibles attestent de l’existence de phénomènes étranges qui ne trouvent aucunes explications scientifiques ni logiques. Par exemple, Le Parisien du 22 août 1953 relate les faits d’un crime odieux perpétré près du Havre : une jeune nounou a tenté d’étrangler une fillette de 3 ans et a avoué avoir tué, six mois plus tôt, la sœur alors âgée de 7 mois. Bien traitée par les parents, jouissant de l’affection de tous, elle a toujours eu un comportement normal, fait correctement son travail et traitait les jeunes enfants avec beaucoup de douceur. Comment expliquer ce phénomène sur un sujet expertisé comme sain d’esprit et de corps ? Ceci est un exemple parmi des centaines d’autres…

La manifestation de l’Etrange laisse perplexe : est-ce que je suis en train de devenir fou ? la perception des événements considérés comme impossibles entraine irrémédiablement cette question : un léger fil entre la fiction et la réalité qui dérange et inquiète.

Aujourd’hui, de très nombreux lieux « répertoriés » comme hantés existent en France : un cercle moins herbu qu’ailleurs témoignent de la danse des fées à cet endroit, des manifestations surnaturelles comme des lumières vives ou du bruit sont constatés dans certains lieux, les bruits de respiration d’un curé décédé dans sa paroisse, etc…

Aucune preuve ne peut être faite, seules des constatations peuvent être réalisées. Un esprit ouvert ne pourrait nier l’existence de facteurs supérieurs à l’Homme comme Dieu, les Saints, les Anges, les Démons, etc. non ?

Patricia I.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.