La cartomancie 3

Le tirage

En cartomancie, il existe de nombreuses méthodes pour tirer les cartes. Quelle que soit la pratique retenue, il est primordial de rester ouvert et honnête intérieurement pour laisser la divination opérée dans les meilleures conditions.

Le tirage commence par l’installation des cartes sur la table, faces cachées puis s’enchaine par leur mélange en cercles concentriques pour s’assurer qu’elles puissent se retrouver au gré du tirage, en position debout ou renversée. Ensuite, on réunit les cartes et on peut les battre normalement.

Le tirage se poursuit par la coupe du jeu en trois tas : les six cartes présentes au début et à la fin du jeu exprimeront le climat qui entoure la question.
nsuite, les paquets sont réunis dans l’ordre inverse de leur coupe puis disposés en éventail. Les cartes ainsi présentées, sont enfin tirées au hasard pour la bonne continuation du jeu.

Le jour du tirage

Des influences « magiques » interviennent également le jour du tirage :

– Le dimanche est le jour où Dieu se repose : Il ne faut jamais tirer les cartes ce jour-là.

– Le lundi est placé sous le signe de la lune. Par conséquent, il est favorable à la femme, à la mère, à l’inconscient, à l’élévation spirituelle, à la création artistique, à la divination et à l’argent.

– Le mardi est voué à Mars symbolisant l’activité, l’énergie, les luttes, les combats, le courage, les efforts, l’homme et la virilité.

– Le mercredi est associé à Mercure, favorable aux intérêts financiers, au commerce, aux activités de l’esprit, aux voyages, au savoir-faire et à l’adresse.

– Le jeudi est le jour de Jupiter, avec une influence du jeu autour de la famille, la situation sociale, la gloire, la notoriété, les aides et les appuis, au travail et à la profession.

– Le vendredi est dédié à Vénus, favorisant l’amour, la sexualité, l’affection, l’amitié, les plaisirs de la vie et la guérison.

– Le samedi est voué à Saturne, symbolisant la solitude, la médiation, les personnes âgées, la discorde, les séparations, les nuisances et la mort.

La cartomancie est un art divinatoire qui ne fige pas le destin : elle aide à dresser un tableau de la situation actuelle, introduisant les germes de l’avenir. Lors d’une consultation, de nombreuses méthodes permettent d’établir la dimension temps (« quand est-ce que cela arrivera ? »), la précision et la clarté d’une réponse sans appel à travers un simple oui ou non, la possibilité d’avoir une réponse plus étayée mais tout aussi claire grâce à l’oracle des trois cartes, etc…

L’interprétation d’un tirage, pour être pertinent, doit être le fruit d’une combinaison complexe de facteurs, ce qui explique pourquoi tant de personnes préfèrent confier les clés de leur destin à la lecture, a priori plus fiable, des professionnels.

Patricia I.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.