L’astrologie Védique

Connaissez-vous les différences qui existent entre l’astrologie occidentale et l’astrologie védique ?

Ces petites nuances qui contribuent à tout rendre unique…

D’un point de vue spirituel, culturel ou scientifique, l’astrologie védique se distingue tant dans sa pratique, que dans sa théorie et ce dont elle se compose.

Regardons cela de plus près…

L’astrologie Védique, vous dîtes ?

L’astrologie Védique ou Hindoue est pratiquée depuis des millénaires. On en retrouve notamment des traces dans les textes spirituels sacrés appelés Védas. Selon la tradition, ce sont les dieux eux-mêmes qui auraient transmis ces textes aux Hommes. Ainsi, cette astrologie existerait depuis au moins cinq millénaires avant notre ère.

En sanskrit, l’astrologie Védique porte également le nom d’astrologie Jotish ou Jotisha, qui signifient littéralement lumière et corps céleste. Non sans signification, car l’astrologie védique se différencie sur de nombreux points de l’astrologie occidentale. Voyons lesquels.

Un calendrier différent…

Longtemps, l’Inde s’en est référée au calendrier lunaire plutôt qu’au calendrier grégorien. Ainsi, le jour commençait non pas à minuit, mais bel et bien au lever du soleil, et les hindous prêtaient une grande attention à l’équinoxe de printemps qui, selon eux, annonçait la nouvelle année. De même, le calendrier lunaire ne comportait que 354 à 355 jours, et tous les trois ans était ajouté un treizième mois. Ces années spéciales possédaient alors 383 à 385 jours.

… Et une vision différente

Une autre différence notable entre l’astrologie védique et occidentale, c’est que la première se base sur les signes sidéraux et non sur les tropiques (Cancer et Capricorne). Cela s’explique surtout par le fait que cette astrologie naît de l’observation fixe des étoiles. Elle repose donc entièrement sur le zodiaque sidéral. Par ailleurs, cette astrologie n’est pas propre aux hindous, puisque l’astrologie babylonienne est également une astrologie sidérale.

L’astrologie védique possède en plus une particularité culturelle et spirituelle puisqu’elle prend en compte le karma, et base sa science en considérant les vies antérieures et futures de l’individu. Plus précisément, si l’astrologie consiste en la compréhension des influences venant de l’univers, ces influences, dans l’astrologie védique, sont un simple reflet de la loi du karma. Ainsi, l’astrologie védique est aussi un support important pour la voyance, puisqu’elle permet notamment d’observer le comportement, la psychologie, la santé, la réalisation spirituelle ou encore la façon d’accepter la vie de chaque individu.

Enfin, l’on observe un décalage dans le temps des signes astrologiques védiques. En grande partie due au calendrier lunaire, cette différence se caractérise aussi par la nature sidérale de cette astrologie.

Les signes astrologiques védiques 

Mesha (Bélier) : du 13 avril au 14 mai

Vrischabha (Taureau) : du 15 mai au 15 juin 

Mithuna (Gémeaux) : du 16 juin au 17 juillet 

Kataka (Cancer) : du 18 juillet au 17 août 

Sinha (Lion) : du 18 août au 17 septembre 

Kanva (Vierge) : du 18 septembre au 17 octobre 

Thula (Balance) : du 18 octobre au 19 novembre 

Vrischika (scorpion) : du 20 novembre au 17 décembre 

Dhanus (Sagittaire) : du 18 décembre au 17 janvier 

Makara (Capricorne) : du 18 janvier au 16 février 

Kumbha (Verseau) : du 17 février au 14 mars 

Mina (Poisson) : du 15 mars au 12 avril

Bien qu’il ait été dressé les différences entre astrologie occidentale et védique, les deux sciences peuvent absolument s’accompagner et se compléter.

Alors, sous quelles étoiles êtes-vous né ?

Anouchka.S

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.