Les couleurs de la Magie ou La Magie des couleurs

La magie est à la fois une science et une technique qui permet d’intervenir de manière surnaturelle sur des événements ou sur le comportement d’autrui. Relevant du domaine de l’occulte, cette notion implique d’admettre l’existence de forces surnaturelles et secrètes qui peuvent avoir une action sur notre vie.

La magie, une affaire d’intention

Symbolisée d’un côté par la magie blanche et de l’autre par la magie noire, la frontière entre le Bien ou le Mal est parfois très mince. Si la magie se définit comme une manipulation des énergies dans le but d’obtenir un résultat précis, il s’agit bien d’orienter les éléments dans un sens qui n’est peut-être pas celui qui était « écrit ». Comme toutes manipulations, la nuance entre le bien et le mal se détermine dans les intentions. La magie rose, considérée comme de la magie blanche, peut vous permettre de susciter, d’éveiller l’intérêt de quelqu’un sur vous en vous rendant à ses yeux irrésistible. Ce sort implique la suppression du libre-arbitre de la personne « sous le charme ». Est-ce bien ? La réponse est discutable…

Les couleurs des magies

Destinée à clarifier les différents procédés de Magie, cette classification des couleurs a été réalisée en fonction de leur puissance, de leur bienfaisance ou non, de leurs ingrédients ou de leur but :

La magie Blanche est la plus ancienne des magies. Elle est le fruit d’un long travail de lecture et de méditation pour être en adéquation avec l’univers et ses éléments et pouvoir comprendre votre place en son sein.

Elle abrite la magie verte, protectrice, qui est utilisée dans un but défensif uniquement. Grâce à sa connaissance parfaite des plantes et de la Nature, elle puise de ses éléments pour promouvoir l’amour, le bien-être, la chance, le pouvoir tout en restant en harmonie avec la nature.

Dans le même esprit, la magie bleue s’inspire elle, de l’eau en général : une énergie positive qui concerne les océans, les rivières, les tempêtes, etc.

La magie rose est définie comme une magie bienfaisante même si son rôle sur l’amour ou l’amitié peut-être assimilé à une branche de la magie noire. Dans la même controverse, la magie jaune (ou la magie vaudou) peut être utilisée pour le mal dans le cadre d’une vengeance (en piquant la poupée vaudou, par exemple) ou pour le bien en protégeant une personne.

La magie noire est l’exacte opposée de la magie blanche : arrivée en même temps, elle est dite « maléfique » puisque ses pratiquants l’utilisent pour assouvir leurs plus bas instincts (vengeance, meurtres, etc.). Très connue, elle est souvent associée à Satan et aux démons.

La magie rouge apparait vers 1840 et appartient à la branche sombre de la magie. Dédiée à l’amour, la sexualité, la séduction ou le plaisir charnel, elle est réputée pour être la plus dangereuse. Beaucoup de pratiquants craignent son Triple Retour Choc.

Ce phénomène de « choc du retour » (triplé dans le cadre de la magie rouge) est associé à la loi universelle, qui dit que « Toute action entraîne une réaction » et à celle du fameux « effet papillon ». En d’autres termes, tous les magiciens, magistes ou sorciers récoltent un jour ce qu’ils ont semé.

La Magie ne se pratique pas à la légère, il s’agit d’être avant tout honnête avec soi même pour ne pas cacher d’autres intentions derrière celles que l’on exprime à haute voix car les résultats peuvent être désastreux. Il est nécessaire de se respecter entièrement pour pratiquer une magie à votre image et selon vos convictions et dont vous ne craindrez par conséquent, pas les effets.

Patricia I.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.