La symbolique de la licorne

Appelée également « Unicorne », la licorne est majoritairement représentée en occident comme un animal blanc, proche du cheval et de la chèvre, avec une corne au milieu du front droite et pointue incrustée de spirales.

Très important au Moyen Age et pendant la Renaissance, sa capture était le Saint Graal des chasseurs car la licorne représentait la pureté et la grâce qui ne pouvait être capturer que par l’entremise d’une Vierge. Sa corne possédait des vertus de guérison qui la rendait inestimable et très convoitée.
Ce n’est qu’au milieu du XIXème siècle que l’existence de la créature fut contestée et qu’elle prit une dimension intéressante pour les théologiens, médecins, poètes, ésotéristes, alchimistes et symbolistes.

Les légendes créées autour de la licorne

La légende avec Noé. A l’époque de la création de l’Arche, Dieu aurait demandé à Noé de sauver les animaux du Déluge en les faisant embarquer deux par deux pour assurer la survie de chaque espèce sur la Terre. La licorne se serait présentée devant Noé seule, et c’est pour cette raison qu’il l’aurait refuser. Mais au lieu de lui dire la vérité, il lui dit qu’il n’a plus de place pour elle. C’est alors qu’entra dans l’Arche un couple d’éléphant : la licorne, furieuse, comprit le mensonge de Noé et voua depuis une haine terrible contre les éléphants. Cependant, selon les interprétations de la tradition hébraïque, les qualités de la Licorne lui permirent de survivre…

Douée de pouvoir magique, la corne de la licorne pouvait assainir les eaux polluées et détecter les poisons. Cette force suscitait les convoitises à tel point que certains affirmaient même qu’un rubis était caché sous la corne. La traque qui en résultait, continuelle, n’était pas facilitée par le caractère endiablé de la licorne qui ne se laissait pas capturer vivante sans résistance. Cette légende renforce et exacerbe le symbole de force et de puissance associé à l’animal.

Une autre légende affirme que la licorne ne restait à l’écoute que des être au cœur pur, consentant parfois à réaliser leurs vœux. Seul Merlin, emprunt de sa sagesse et de son pouvoir de parler aux animaux aurait pu l’approcher. Déçue par la cruauté des hommes, la licorne ne réapparaîtra que lorsque la Paix régnera sur Terre.

Comme le souligne ses légendes, la licorne est un symbole de puissance (force à se débattre), de pureté et de chasteté (attirance envers les vierges et les âmes pures). Généralement de bon augure, sa perception du vice chez les hommes lui insufflait un sentiment de justice et de châtiment qui aujourd’hui explique pourquoi en Occident la corne de la licorne symbolisait aussi l’épée de Dieu.

Entourée de mystères, la licorne est un animal légendaire, un mythe qui aujourd’hui encore perdure et fascine. Un symbole de justice gravé à tout jamais dans l’histoire de l’Ecosse et du Canada qui ont accueillis la licorne et le lion comme porteurs héraldiques des Armes de leurs pays. Magnifique, mystérieux, cet animal est devenu un emblème ! Fier de ses qualités riches et enviables, si, « dans toute légende, il y a une part de vérité », qu’elle peut bien être celle qui concerne la Licorne ?

Patricia I.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.