L’encromancie

L’encromancie est un art divinatoire qui consiste à l’observation de tâches d’encre dans le but de répondre à une question précise. Relativement peu connu du grand public, cet art est pourtant pratiqué dans le monde entier et cela, depuis des siècles. En effet, le plus ancien livre sur le sujet, écrit par Artemidore de Daldia, date du IIème siècle.

Aujourd’hui, lorsque l’on parle de « tâches d’encre », on pense davantage au test de Rorschah, du psychiatre neurologue suisse du même nom. Ce test de personnalité consiste à soumettre des tâches d’encre à une personne et à analyser ses réponses. L’encromancie suppose une démarche différente : c’est le sujet qui réalise les tâches.

Comme la plupart des arts divinatoires, l’encromancie possède son rituel de préparation. Le consultant inscrit tout d’abord son prénom sur une feuille de papier blanc puis la question dont il cherche la réponse. Ensuite, il projette une goutte d’encre sur la feuille et reproduit ce geste trois, sept ou treize fois. Enfin, il plie la feuille en quatre en pressant le papier, attend quelques minutes pour que l’encre sèche, et la ré-ouvre. Elle porte désormais les traces d’une ou de plusieurs formes à interpréter, pour répondre à la question inscrite sur cette même feuille.

Par convention, les éléments qui se situent en haut de la page représentent le futur proche, ceux du milieu, le présent et ceux figurant sur le bas de la page, le passé. Ensuite, il faut savoir que plus vous voyez une forme distinctement, plus elle est significative dans l’interprétation. Enfin, il convient de commencer la lecture par la forme la plus importante pour ensuite s’attacher aux détails.

C’est la chiromancienne Luce Vidi, dans les années 1920, qui contribuera fortement à cet art divinatoire, tel qu’on le connaît aujourd’hui, en mettant au point un code d’interprétation, encore utilisé.

Schématiquement, on peut retenir un certain nombre d’éléments :

  • Les objets tranchants sont porteurs de mauvaises nouvelles ;
  • Les figures nettes sont traditionnellement des bons présages ;
  • Les sensations de montée traduisent une réussite et celles de descente, une chute. Plus la pente est importante, plus la tendance – bonne ou mauvaise – est accentuée ;
  • Les tâches présentant des obstacles informent d’autant de difficultés à faire face.

Si vous désirez vous essayer à la lecture de cet art divinatoire, l’avantage évident est la facilité de sa pratique : un simple stylo plume et une feuille de papier suffisent ! Au niveau de l’interprétation, même si un professionnel vous fera profiter de son expérience et de son savoir-faire, vous pouvez tenter une lecture à l’aide des guides qui fleurissent sur Internet. Ainsi, si vous découvrez une tâche en forme de pointe, il s’agit d’une dent qui traduit un abus ; une étoile est signe de protection et de réussite ; un arbre, le symbole d’une personne solide ; des anneaux, un signe d’union et de rapprochement ; une roue symbole de chance ou encore un parapluie pour invoquer la prudence…

Source du document : Patricia I.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.