L’astrologie japonaise

Bien plus méconnue que sa comparse l’astrologie chinoise, elle occupe pourtant une place importante dans la culture japonaise. Alors qu’est-ce que l’astrologie japonaise ?

Origines de l’astrologie japonaise

L’astrologie japonaise n’est apparue que très tard, des siècles après l’astrologie chinoise. Cela découle du fait que, comme dans beaucoup de domaines, la culture japonaise s’inspire de la culture chinoise. C’est donc aux alentours de 600 après J.C qu’elle fait son apparition, tout comme en Corée. Ceux sont des moines bouddhistes chinois eux-mêmes qui importent ce nouveau calendrier et les connaissances qui vont avec dans cette partie de l’Asie.

Initialement créé pour se repérer dans le temps et l’espace, le calendrier chinois devient rapidement l’un des piliers traditionnels de la culture japonaise, et est d’ailleurs toujours utilisé aujourd’hui pour compter les années.

Particularités de l’astrologie japonaise

Appelé « Junichi », le calendrier japonais s’étend sur un cycle de soixante ans, divisé en plus petits cycles comptant douze années chacun.  Et tout comme pour le calendrier chinois, chaque année est associée à un animal, et un élément du zodiaque. Parmi eux, le métal, le feu, l’air, l’eau et la terre, qui sont déterminés et changent chaque nouvelle année.

Malgré le fait que l’astrologie japonaise soit inspirée de l’astrologie chinoise, il demeure des distinctions significatives entre les deux. C’est notamment le cas pour les signes astrologiques ; dans l’astrologie japonaise, trois signes se différencient de l’astrologie chinoise. Ainsi, le bœuf, la chèvre et le cochon de l’astrologie chinoise figurent dans l’astrologie japonaise en tant que vache, mouton et sanglier.

Par ailleurs, les zodiaques chinois et japonais se basent sur une année lunaire et cinq cycles de douze ans, là où notre zodiaque occidental repose sur un cycle solaire et une année de douze mois.

Ainsi, il existe quelques distinctions entre les deux astrologies, bien qu’elles demeurent, dans l’ensemble, plutôt similaires.

Signification dans la culture

Malgré son inspiration chinoise, l’astrologie japonaise a su se faire une place au fil des siècles dans la culture japonaise. Elle occupe d’ailleurs aujourd’hui une grande place, puisque ces partisans accordent beaucoup d’importance à la signification qu’elle porte. Et pour cause, les douze signes de l’astrologie japonaise permettent d’attribuer à chaque nouvelle année un animal. Et si l’année du buffle domine 2021 dans l’astrologie japonaise, les personnes nées sous ce signe verront se décupler leurs chances dans tous les domaines.

De même, de nombreuses superstitions selon lesquelles les personnes nées sous le signe d’un animal seraient influencées par celui-ci circulent.  Tout comme dans l’astrologie occidentale, chaque signe a des caractéristiques que l’on peut donc retrouver chez chaque personne née sous ledit signe.

Les signes astrologiques japonais

Tout comme dans le zodiaque occidental et chinois, ils sont au nombre de douze.

Le rat : Charme, franchise et volonté.

Le bœuf : patience, habile, bon orateur.

Le tigre : sensible, têtu, courageux et parfois colérique.

Le lapin : réservé, talentueux, ambitieux.

Le dragon : énergique, sincère, il inspire confiance.

Le serpent : grand penseur et très sage, il a de la chance en finances.

Le cheval : généreux, sociable et organisé.

Le mouton : élégant, il est attiré par les arts et la nature.

Le singe : astucieux et imprévisible, il est très intelligent.

Le coq : grand penseur, il est ambitieux et dévoué à son travail.

Le chien : sens du devoir, loyal et très généreux.

Le cochon : honnête et brave, il ne se laisse pas dominer.

 Ainsi, l’astrologie japonaise a su s’imposer au fil des siècles, et occupe désormais une place importante au sein de la culture du Japon, et dans le cœur de ses habitants.

Anouchka S.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.