La cartomancie

La quête de notre destinée est un phénomène qui existe depuis la nuit des temps. Que ce soient les augures, les devins, qui utilisent les pierres, les entrailles, les nuages, les rêves, les tarots, etc., la question du futur est tellement fascinante qu’elle suscite partout la même frénésie.

La cartomancie ou l’Art de prédire l’avenir par les cartes à jouer est la technique de voyance préférée de notre société actuelle.

Histoire

La cartomancie est issue du jeu de Tarots, lui-même, découlant du Grand Livre de Thot, sauvé du grand incendie de la bibliothèque d’Alexandrie. Avec ses 78 lames d’or recueillant les plus précieux secrets du monde, le livre fut transporté et transmis pendant des générations aux descendants directs des Egyptiens : les Gitans, les Tziganes et les Bohémiens. Banni par l’état et le clergé, altéré au cours des âges et des pays, le jeu de Tarot ne conservera que les Arcanes mineures (56), représentant l’épopée des Souverains, les personnages de la cour et les faits d’armes.

En Europe, les premiers témoignages autour du jeu de carte apparaissent au XIIème siècle. En France, malgré des reliquats d’existence antérieure, c’est une anecdote sur le roi Charles VI qui révèle au monde les qualités divinatoires du jeu de carte. En 1390, alors que le roi souffre d’obsessions et de crises de découragements, Odette, sa maîtresse en titre, entend parler de ce jeu de carte qui divertit les Tziganes et décide d’en offrir un à Charles VI, illustré pour lui avec les personnages de sa cour : Rois, Dames et Valets. C’est en 1392 que l’artiste chargé de l’illustration, livre son présent au roi et cela lui apporte un grand divertissement. Populaire rapidement, le jeu de cartes se démocratise peu à peu. Une gitane ayant eu vent des nouvelles pratiques parisiennes, explique à Odette que les cartes s’utilisent également en divination. Conviée à la cour, la gitane étale les cartes et se met à relater des faits appartenant à leur passé, à leur présent et à leur avenir, provoquant le trouble autour d’elle.

Cette nouvelle approche du jeu de carte fait vite le tour de Paris et le roi finit par bannir l’usage des cartes : une interdiction fort peu appréciée, notamment d’un soldat nommé La Hire, qui fit refaire un nouveau jeu à la gloire de la France. Œuvrant dans l’ombre des personnages clés de l’histoire, la célèbre cartomancienne Mlle Marie-Anne Adelaïde Lenormand (1772-1843) a suivi et influencé la destinée de Napoléon et a été à l’origine du jeu de 54 cartes qui porte son nom.
Longtemps condamnée par l’Eglise, la cartomancie fut réhabilitée au milieu du XXème siècle en France pour être aujourd’hui la technique de voyance la plus appréciée.

Suite page 2…

Patricia I.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.