Le sceau de Salomon

Selon la légende, le sceau de Salomon est un anneau magique – de fer et de laiton, serti de joyaux portant la mention de Dieu ou simplement gravé de l’étoile de David (hexagramme) – qui, quelle que soit son apparence véritable, permettait de commander aux démons, aux génies et de parler aux animaux. Parmi les nombreuses versions de l’histoire, la représentation actuelle du sceau de Salomon s’apparente à deux triangles entrelacés, gravés à l’intérieur d’un cercle.

Ce haut symbole était détenu par Salomon, fils du roi David, qui hérita du trône de son père au Xème siècle avant J.C. Porteur, entre autres choses, de la sagesse divine, l’anneau du monarque lui permit de devenir célèbre, notamment pour son jugement. La légende raconte, pour l’illustrer un épisode de la vie de Salomon, qu’il aurait réglé un différend entre deux jeunes mères ayant chacune mis au monde un enfant. La tragédie voulait que, seulement l’un d’entre eux ait survécu et donc, elles se disputaient le survivant. Salomon aurait alors ordonné de partager l’enfant vivant en deux, pour donner une moitié à chacune. Cependant, l’une des femmes préféra renoncer, plutôt que voir sacrifier le bébé. C’est ainsi que Salomon aurait reconnu la véritable mère et lui aurait remis l’enfant. Dès lors, la sagesse du « jugement de Salomon » aurait été reconnu dans tout le royaume et même au-delà.

Mais, l’anneau de Salomon ou l’hexagramme est le fruit d’une symbolique très riche, traduisant la sagesse surhumaine, la monarchie de droit divin, mais également le lien entre la science, la métaphysique et la beauté, la maîtrise des forces de la nature, la paix, etc. A l’image du règne du roi Salomon, qui fut une période clémente de prospérité et d’abondance, son œuvre est, aujourd’hui encore, considérée comme l’apogée de la stabilité et de la justice sur terre.

Traditionnellement, alors que le pentagramme symbolise le Microcosme, l’hexagramme étoilé – ou le sceau de Salomon – se réfère au Macrocosme, un des triangles signifiant la Matière, tandis que l’autre représente l’Esprit. Enfin, l’entrelacement traduit le passage de l’un à l’autre. La logique peut également orienter la symbolique vers le Masculin et le Féminin, avec le même mécanisme de communication entre les deux. D’autres y voient la rencontre du Feu et de l’Eau…

Véritable symbole universel, l’hexagramme pénétra l’Islam à travers l’Egypte copte, dès le VIème siècle, mais il ne devint un motif religieux, associé au roi Salomon, qu’à la fin du VIIIème siècle. Frappé sur les pièces de monnaie, gravé sur les objets familiers, comme les amulettes ou les talismans, sculpté sur les murailles d’enceinte des villes, le sceau de Salomon est enfin un symbole protecteur. Apparaissant dans la Bible, les manuscrits hébraïques, ou intégré dans la Kaballe, à travers l’anneau, l’homme scelle son destin dans un cercle magique, inaccessible aux démons et aux mauvais génies.

Multi-symbole, l’hexagramme est aujourd’hui fortement assimilé au sceau de Salomon et à l’étoile de David. Rappelons seulement qu’avant d’être l’emblème identitaire de la judaïcité, il fut un symbole universel.

Patricia I.

Les réponses sont closes, mais vous pouvez faire un lien retour de votre site.

Les commentaires sont fermés.